Programmation des salles de cinéma parisiennes le 21 juillet 1939


En écho à un post que nous avions mis en ligne il y a trois ans et demie concernant la programmation des salles de cinéma à Paris du 23 au 29 août 1939, voici celle concernant la semaine du 21 juillet il y a tout juste 80 ans.

*

En effet, il nous a paru intéressant de savoir ce que pouvait voir dans les salles de cinéma nos parents, grands-parents voire arrière grands-parents lors de leur dernier été de paix avant cinq ans, alors que la guerre allait être déclarée un mois et demie plus tard.

*

Parmi les films mémorables que les spectateurs pouvaient voir cet été 39 comme, Le Jour se lève de Marcel Carné et La Règle du Jeu de Jean Renoir, signalons le premier film produit par un grand studio Hollywoodien (Warner  Bros) ouvertement contre les nazis : Les Aveux d’un espion nazi d’Anatole Litvak, sorti le 8 juillet 1939 (et non le 6 mai 1939 comme l’écrit Wikipédia).

paru dans Paris-Soir du 08 juillet 1939

*

Une semaine plus tard sortira l’un des grands succès de la comédie française avec Arletty et Michel Simon : Circonstances atténuantes de Jean Boyer (cliquez ici pour voir les encarts publicitaires de l’époque).

 

*

Si vous préférez voir directement les autres publicités des films sortis à cette époque, c’est par ici.

*

Bonne lecture !

Programmation des salles de cinéma parisiennes paru dans Ce Soir du 21 juillet 1939

 

Signalons Le Jour se lève de Marcel Carné et La Règle du Jeu de Jean Renoir, les deux étant sortis quelques semaines auparavant.

Mais aussi Club de femmes  de Jacques Deval avec Danielle Darrieux, qui était sorti en 1936.

*

Plusieurs reprises, de films sortis en 1938, sont à signaler dont La Maison du Maltais de Pierre Chenal, La Bête Humaine de Jean Renoir, Adrienne Lecouvreur de Marcel L’Herbier, Le Professeur Schnock (titre original : Professor Beware) avec Harold LLoyd.

*

Dans le quartier des exclusivités, nous retrouvons bien sûr La Règle du Jeu de Jean Renoir, Fric-Frac de Maurice Lehmann et Claude Autant-Lara, mais aussi Rappel immédiat de Léon Mathot, avec Mireille Balin, dont le scénario prémonitoire évoque « le tournage d’un film, perturbé par les événements liés à une grande crise internationale« .

*

Dans le 18° arrondissement, la programmation est plus variée. Les spectateurs de l’été 39 pouvaient voir Ernest Le Rebelle avec Fernandel, La Femme du Boulanger avec Raimu, La Revanche de Tarzan avec Glenn Morris dans la rôle titre !, le splendide Les Horizons perdus de Frank Capra.

*

Au cinéma Hôtel-de-ville, l’on pouvait voir Le Jardin d’Allah avec Marlene Dietrich et Charles Boyer.

*

Au Boul’ Mich’ on pouvait voir le très bon Marc Allègret Sous Les Yeux de l’occident avec Jean-Louis Barrault, tandis qu’au Denfert-Rochereau l’on projetait la version intégrale des Misérables avec Harry Baur.

*

Dans le 13° arrondissement au Fauvette c’était un énième film avec Bach, le comique français phare des années 30 bien oublié de nos jours : Le Champion du régiment (sorti en 1932).

Mais dans le 15° arrondissement, deux cinémas projettent encore La Belle Equipe de Julien uvivier sorti en 1936. On pouvait également voir Stella Dallas de King Vidor au Saint-Lambert en double programme avec Noix de Coco avec les Marx Brothers

*

Ci-dessus, une belle liste de films projetés en version originale sous-titrés dont Les Hauts de Hurlevent de William Wyler au Biarritz, La Chevauchée Fantastique de John Ford au Studio 28, et aux Ursulines : L’Opéra de Quat’Sous de Pabst.

*

*

Pour avoir une idée plus complète des films programmés dans les salles de la banlieue parisienne, nous vous avons trouvé dans Le Petit Parisien du même jour, le 21 juillet 1939 la liste suivante :

*

Et voici plusieurs publicités parues dans ces éditions de Ce Soir et Le Petit Parisien, histoire de se replonger dans l’époque.

paru dans Ce Soir du 21 juillet 1939

 

paru dans Ce Soir du 21 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 21 juillet 1939

paru dans Paris-Soir du 21 juillet 1939

paru dans Paris-Soir du 21 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 21 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 21 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 21 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 21 juillet 1939

paru dans Paris-Soir du 21 juillet 1939

paru dans Paris-Soir du 21 juillet 1939

 

 

paru dans Paris-Soir du 21 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 21 juillet 1939

 

 

paru dans Paris-Soir du 21 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 22 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 22 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 22 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 22 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 24 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 27 juillet 1939

 

paru dans Ce Soir du 27 juillet 1939

paru dans Paris-Soir du 27 juillet 1939

paru dans Ce Soir du 27 juillet 1939

Puis la semaine suivante va sortir l’une des meilleurs comédies françaises, Circonstances Atténuantes de Jean Boyer avec Arletty et Michel Simon. Tout au long de cette semaine des encarts publicitaires sont publiés dont voici un aperçu :

paru dans Paris-Soir du 24 juillet 1939

paru dans Paris-Soir du 25 juillet 1939

paru dans Paris-Soir du 26 juillet 1939

 

paru dans Paris-Soir du 27 juillet 1939

 

Source : gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.