Programmation des salles de cinéma à Paris du 21 juin au 27 juin 1929


Suite de notre série sur la programmation dans les salles parisiennes, avec celle de la semaine du 21 au 27 juin 1929, année charnière pour le cinéma avec les débuts du cinéma soniore et parlant. C’était il y a tout juste 89 ans…

Nous avions déjà publié celle concernant la semaine précédent la déclaration de guerre début septembre 1939 :

Programmation des salles de cinéma à Paris du 23 au 29 août 1939

*

Nous reproduisons ainsi la (large) sélection publiée par Cinémonde dans son numéro du 20 juin 1929.

Si vous désirez (on ne sait jamais!) connaître la programmation complète, veuillez vous reporter au numéro correspondant de La Semaine à Paris que l’on trouve chez Gallica à l’adresse suivante.

*

Le 24 janvier 1929 était sorti à l’Aubert-Palace, boulevard des Italiens dans le 9° arrondissement, Le Chanteur de Jazz dont le succès fut immédiat. La preuve ? 5 mois plus tard il est toujours à l’affiche de ce cinéma emblématique de Paris.

*

Bonne lecture !

Programmation des salles de cinéma à Paris du 21 juin au 27 juin 1929

paru dans Cinémonde du 20 juin 1929

*

*

Signalons la présence de deux films sortis précédemment : Verdun, visions d’histoire de Léon Poirier (8 novembre 1928) et La Ruée vers l’or de Charlie Chaplin.

 

*

Signalons le beau film de Paul Fejos, Solitude, au Palais des fêtes.

*

*

*

*

Signalons le film sonore (et non parlant) du film de Ramon Novarro, L’Escadre Volante au Madeleine.

*

Signalons « l’adaptation sonore » de Metropolis de Fritz Lang au Rialto.

*

*

*

Le réseau des salles Siritzky était un incontournable sur le circuit à Paris.

*

*

*

*

*

*

Au Gaumont-Palace, on projette La Belle Ténébreuse avec Greta Garbo.

*

*

Cinémonde ne donnant pas la programmation des salles de la banlieue parisienne, nous les avons trouvé dans le numéro de La Semaine de Paris déjà cité.

Nous trouvons également quelques séances exceptionnelles dont celle au Studio Diamant avec des courts-métrages de René Clair, Germaine Dulac, Eugène Deslaw, Dimitri Kirsanoff, Jean Dréville, Jean Painlevé, c’est-à-dire parmi les meilleurs français de cette fin des années vingt.

*

*

Source :
Cinémonde Ciné-Ressources / La Cinémathèque Française
La Semaine à Paris gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.